Présentation

Je suis consultant en qualité de vie au travail et bonheur au travail. J'exerce mon métier à travers la marque Novéquilibres que nous avons créée avec une équipe pluridisciplinaire au sein de la coopérative d'activités et d'emploi COOPANAME, dont je suis associé.
Nous nous adressons aux organisations qui veulent favoriser et valoriser la qualité de vie au travail en lien avec une performance individuelle et collective durable.

Mon site professionnel :
www.novequilibres.fr

Le site d'actualité sur la qualité de vie au travail que nous proposons avec Novéquilibres :
www.laqvt.fr

Je suis également associé de La Manufacture coopérative (Manucoop) une coopérative dont l'objectif est d'aider les collectifs de travail à se transformer en organisations coopératives quel que soit, au final, le statut juridique mobilisé, et quels que soient les fondements de cette transformation : récupération, mutation, transmission, reprise, évolution.

J'ai créé le site www.a3qualvie.net sur le thème de la Qualité de vie. J'y ai développé en particulier un concept de ma création : "le réseau de sphères".

J'ai également créé le blog lesverbesdubonheur.fr dédié au bonheur et à la psychologie positive.

dimanche 18 avril 2010

Absentéisme et fausse bonne idée

L'absentéisme est un des indicateurs qui permettent d'observer le niveau de stress dans une organisation. En particulier, l'absentéisme de courte durée.

Le grand distributeur CARREFOUR a proposé récemment de mettre en place une "prime d'absentéisme" assise sur un objectif collectif de baisse du taux d'absentéisme au niveau de chaque magasin. Il 's'agit d'une prime annuelle de 100€ brut pour réduire le taux actuel d'absentéisme (ce taux est d'environ 10%).

On peut se poser la question de la motivation de l'instauration de cette prime : logique purement financière ou logique de réduction du stress au travail.

Si c'est pour réduire le stress, le moins que l'on puisse dire, c'est que cette initiative est mal ciblée puisqu'elle ne s'attaque pas aux causes du stress au travail mais à ces effets. Par ailleurs, elle risque de renforcer le stress au travail.
Pourquoi ? A première vue, puisqu'il s'agit d'une prime sur un objectif collectif, on pourrait penser qu'elle va renforcer l'esprit collectif. En fait, c'est très probablement l'inverse qui va se produire.
En effet, des tensions entre les salariés menacent par un effet de stigmatisation de ceux qui seront absents : "tu vas nous faire perdre la prime d'absentéisme" vont s'entendre dire (voir crier) les salariés au retour de leur absence maladie.

Si effectivement l'absentéisme est un indicateur très facilement mesurable du stress au travail, il y en a d'autres un peu moins facilement mesurables : le niveau du soutien social, de l'esprit collectif, des relations entre collègues, ...

Voilà, donc comment une incitation à faire baisser l'absentéisme, non seulement risque d'avoir un effet nul voire négatif sur l'absentéisme, mais est susceptible d'augmenter le stress au travail en dégradant encore plus les relations entre les salariés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget